12 - Chartres - Gallardon - Bleury- Ablis

Gares: Chartres km 85+800 valeur officielle indiquée sur le profil de la ligne (pour mémoire 87+137 par la ligne classique via Rambouillet et Versailles), Oisème km ,80+600, Coltainville km 76+400, Senainville/Champseru, Gallardon-Pont 67+700, Bleury, Ablis, St-Arnoult-en-Yvelines, Rochefort-en-Yvelines, Bonnelles-Bullion...
Bien que cette ligne s'appelait "de Paris à Chartres par Gallardon",  c'était en réalité de Massy à Chartres, puisque les premiers kilomètres de Paris-gare du Maine à Massy n'ont jamais vu le jour, bien que les terrains aient été réservés.
 
Les constructeurs de la ligne ont conçu de grandes courbes (700 m. de rayon) pour accroitre la vitesse et limité le nombre de P.N. pour que cela facilite les circulations de trains. Cela a surenchéri le projet.
En 1929, le projet de prolongation du Métro jusqu'à Massy revient et celui de l'Autoroute entre Limours et Chartres qui provoque un tollé des élus locaux. En 1930, le Conseil Economique décide de maintenir la ligne Paris-Chartres. L'ouverture de Massy-Palaiseau à Chartres est réalisée enfin le 15 mai 1930 avec une limitation de la vitesse à 75km/h entre Chartres et Limours. 
Le 1er train quitte la gare de Chartres à 6h00, passe à Rochefort-en-Yvelines à 7h12, et arrive à Massy-Palaiseau à 7h57. Cela représente une vitesse moyenne de 36 km/h. Le voyageur désirant se rendre à Paris descend au terminus provisoire de Massy, rejoint la ligne de Sceaux (la ligne de Grande Ceinture) par une navette de 500m à pied, et prend le train qui dessert Denfert-Rochereau puis Luxembourg où il arrive à 9h01.
Il aura fallu 73 ans depuis le décret impérial de 1857. 23 ans ont été nécéssaires pour construire la totalité du tronçon Massy-Palaiseau Chartres. 
 
Nous remontons vers le nord: A la sortie de la gare de Chartres, voici l'embranchement (non électrifié) en direction de Gallardon (photo prise en direction de la gare de Chartres par personnel SNCF):imgp2259.jpg
imgp2262.jpg
 
L'entrée sur le viaduc, au dessus de la rue du Bourgneuf (route de Lèves):
imgp2260.jpg
imgp2245.jpg
imgp2248.jpg
imgp2246.jpg
imgp2244.jpg
 
imgp2243.jpg
imgp2233.jpg
imgp2231.jpg
imgp2230.jpg
imgp2227.jpg
 
Le viaduc des Grands-Prés à Chartres, franchissant le rivière Eure, au dessus du stade du même nom.
 
 
 Après le viaduc, la voie prise depuis le pont de Bel-Air vers le sud. Au fond, le viaduc est immédiatement après la courbe à gauche:
 
 
Le nouveau pont de Champhol, refait en 2008 par le Conseil Général, permettant de relier facilement en voiture le supermarché de Champhol à la rocade de Chartres:
 
L'emplacement de l'ancienne gare de Oisème, voisine du P.N. Elle a été supprimée (sur la photo à droite du chemin):
 
 
 
L'aiguille est bloquée par un sabot: C'est sûr, elle ne bougera pas :
 
 
Le viaduc de Oisème, bombardé pendant la 2e guerre mondiale, et reconstruit pour une seule voie seulement. Il domine le village:
 
 
 
Au P.N. 8, juste après le viaduc de Oisème: La voie venant de Chartres, la maisonnette, puis la voie vers Gallardon:
 
 
 
 
Avant Coltainville, un feu tricolore sur la route de St Prest règle alternativement la circulation sous le pont, dans un virage routier en S non loin du dépôt de Primagaz où plus aucun train ne va: Il est question de déferrer l'E.P.
 
 Voici l'extrémité de l'Embranchement particulier de Primagaz début 2014:
Imgp2602
 
Imgp2599
 
A Coltainville, la gare en bois n'existe plus.  A côté de la maison de PN, il y a la coopérative agricole, et l'embranchement particulier desservant, en rebroussement, le dépôt de gaz qui se trouve à 800 mètres de là. On le distingue qui part vers la droite sur la seconde photo:
 
 
 
Plus loin (photo prise vers le nord) avant le pont, on voit un aiguillage qui menait vers la coopérative agricole:
 
 
Ré-alignement après Coltainville. N'oublions pas qu'il y avait ici deux voies, et que l'une a été supprimée:
 
A la sortie de Coltainville, le pont-béton de la route de Senainville:
 
 
 
Le pont des Bordes sur la route qui mène vers Bailleau et vers l'aérodrome:
 
 
La maisonnette de cheminot voisine:
 
La halte de Senainville-Champseru :
Imgp6197
 
Le pont des Sourdes qui ne dessert que les champs:
Imgp6222
 
Le pont de Baillolet, sur la route entre Gallardon et Bailleau:
 
La gare de Gallardon-Pont (hameau de Pont-sous-Gallardon, commune de Bailleau-Armenonville et desservant la ville de Gallardon) PK 67+700:
 
La halle marchandises de Gallardon-Pont:
 
Le pont d'Ymeray, la direction de Massy est vers la droite. Avant le franchissement de la rivière Voise: 
  
Le pont-rail, non loin de Montlouet: 
 
Avant Montaigu:
 
La maisonnette de P.N. de Montaigu, et le pont-route voisin:
 
 
Le viaduc de Bleury:
 
 
Là, je peux vous dire que la végétation a squatté l'emprise de la voie ferrée. Depuis Ymeray et jusque Massy la voie a été démontée en 1948/49 et le fouilli végétal ne permet pratiquement pas de repérer où passait la voie. Les troncs d'arbres sont énormes. La nature a completement repris le dessus et il faudrait des travaux énormes à cet endroit si un jour la ligne devrait ré-ouvrir. Quel dommage qu'aucune municipalité n'ait voulu faire de piste cyclable ou de voie verte à cet endroit, profitant que le profil est horizontal.
Juste à la frontière entre la région Centre et la région Ile-de-France, entre l'Eure-&-Loir 28 et les Yvelines 78, le viaduc de Gourville. Il est visible de l'autoroute A10, sur la gauche en remontant vers le nord et vers Paris, car il est à 100 mètres des voies de circulation. Mais soyez rapides pour le voir car il est dans un nid de verdure. La route qui passe sous le viaduc relie Prunay-en-Yvelines à Gourville. Elle est très belle. Allez vous promener par là un dimanche, vous serez tranquilles.
 
 
 Le reportage s'arrête ici, car plus vers le nord c'est le département des Yvelines qui n'est pas notre propos ici.
 
 

Date de dernière mise à jour : 24/12/2014