11 - Chartres - St Sauveur - Tréon - Dreux

Gares: Chartres, Bailleau-l'Evêque, Briconville, Clévilliers, Theuvy-Achères, St Sauveur-Châteauneuf, Saulnières-Morvilette, Aunay-Tréon, Garnay, Dreux.
Cette ligne à voie unique a été mise en service entre la gare de Chartres, sur la ligne Paris-Brest, et la gare de Dreux sur la ligne Paris-Granville, le 2 août 1873. Le 22 janvier 1899, Tramways-d'Eure-&-Loir ouvre une ligne de 4,1 km entre la gare de Saint-Sauveur et Châteauneuf-en-Thymerais.
 
La ligne Chartres - Dreux a été fermée au trafic voyageur le 4 juillet 1971. Elle était une partie de la grande ligne Orléans-Rouen (voir dans l'ordre nos chapitres 9 puis 8 puis 11 puis 2).
Seules les sections Chartres - Saint-Sauveur-Châteauneuf ainsi que Dreux - Aunay-Tréon sont encore épisodiquement en service. Le tronçon entre Dreux et Aunay est électrifié en 25.000V pour la desserte de l'ancienne usine Hurel-Arc (site Seveso). Le tronçon sud est encore régulièrement utilisé depuis Chartres pour la desserte du silo de Saint-Sauveur. Le tronçon central, envahi par une importante végétation, est proposé au retranchement du réseau. Seul le train désherbeur passe encore, environ une fois par an, et au prix de quels efforts!
On peut considérer que la partie située entre St Sauveur et Aunay-sous-Crécy est impropre à la circulation ferroviaire aujourd'hui (màj 2014) tant la voie est en mauvais état.
L'ensemble de la ligne était régulé par un block manuel à cloches électriques.
Presque tous les bâtiments ferroviaires ont été vendus à des particuliers à partir de la fin des années 1970.
 
Particularité importante pour cette ligne à voie unique: Elle possède un grand nombre de traverses en acier (tole emboutie).
La végétation est parfois importante par endroits, bien que la voie soit traitée environ une fois par an.
Ici la maison de PN à Mainvilliers voisine de l'église et de la piscine. Il y a une certaine montée (15/°°) à cet endroit, il n'est pas rare de voir passer les trains de céréales tractés par deux locomotives, car ça monte. Cette photo est désormais une archive car cette maisonnette a elle aussi été
rasée en 2011:
imgp2272.jpg
 
Sur la petite rocade, à Mainvilliers, le P.N. n° 5 (c'est indiqué sur place) automatique:
 Le PN de Mainvilliers
 
Au PN de Mainvilliers
 
Le PN automatique sur la route de St Aubin-des-Bois, non loin de la rocade de Chartres:
Le PN du RD 24
Voie ferrée au voisinage du PN du RD 24
 
La voie avant le PN de Bailleau-l'Evêque, voisin de l'usine des ordures ménagères:
 
La gare de Bailleau-l'Evêque, proprement refaite, voisine des silos agricoles:
 
 
 
Peu après la coopérative agricole de Bailleau-l'Evêque, le P.N. et la voie. Celle d'évitement a été supprimée en son temps:
 
 
 
 
A la sortie de Senarmont, la barrière manuelle a eu chaud!
 
Un ouvrage quelques dizaines de mètres plus loin:
 
 
 
La halte de Briconville:
 
 
Entre Briconville et Clévilliers, à partir du PN 17:
 
 
 
 
 
 
Le PN n°18 de Clévilliers:
 
 
 
 
 
Les silos de Clévilliers:
 
 
La gare de Clévilliers:
imgp2085.jpg
imgp2088.jpgimgp2087.jpg
imgp2086.jpg
 
 

La gare de Theuvy-Achères:

 
 
Le P.N. 25 voisin et sa maisonnette:
 
 
La halte de Villette-les-Bois / Chêne-chenu:
 
La voie traversant Villette-les-Bois vers Dreux:
 
La gare de St Sauveur-Châteauneuf, non loin du départ du tramway qui emportait les passagers sur 3,5 kilomètres jusqu'à Châteauneuf-en-Thymerais:
 
La voie après la gare, au voisinage de St Sauveur. On voit bien ici les vieilles traverses en acier en tôle emboutie, mais il y en aussi ailleurs:
 
Ici, nous sommes à un P.N. sans barrière ni maisonnette, non loin de Levasville, sur la D104. Avec beaucoup d'herbe de part et d'autre du P.N.. Une curiosité: On le voit bien, en virage, les rails sont droits! La géométrie de la voie en a pris un coup, on peut penser que les trains ne peuvent plus passer correctement. La photo est prise vers Chartres:
 
A coté de Morvilette sur la RD 928:
imgp2214.jpg
imgp2215.jpg
 
Le P.N. 48 et sa maisonnette à Aunay:
 
 
 
 
Ici, c'est un superbe mélange de vieilles traverses béton, de traverses bois et de vieilles traverses acier faites simplement en tôle emboutie. Une belle particularité locale pour cette ligne stratégique, c'est à dire d'importance capitale pour des convois militaires.
 
Le P.N. suivant, bien refait:
 
 
 
  La gare d'Aunay-Tréon; on voit qu'à partir de là la ligne est électrifiée. Encore que dans le courant de 2013, la caténaire a télé enlevée: A-t-elle été arrachée par un camion ou s'est-elle rompue de vieillesse? Seuls restent les poteaux.
 
 
Au P.N. de Tréon. La voie est électrifiée jusqu'à Dreux en raison de la présence d'une grosse coopérative agricole:
 
 
Le P.N. de Vernouillet au dessus de l'église, en direction de Tréon:
 
Au même endroit, en direction de Dreux-gare:
 
 A l'arrivée à la gare de Dreux, on voit sur la gauche sur la photo, la voie qui vient de Chartres, électrifiée elle aussi:

Date de dernière mise à jour : 25/06/2015